Zéro plastique, je m’y mets !!!

Attention, réduire ses poubelles requiert un peu de temps et d’expérience.

S’il y a des choses qui se changent très rapidement, d’autres demandent plus de patience….

A l’instar d’un régime alimentaire, un défi trop contraignant sera rapidement abandonné. Apprenez à faire les choses au rythme qui vous convient.

Pour commencer le zéro déchet, il vaut donc mieux changer les choses en douceur, mais durablement. Les premiers changements sont souvent suivis par d’autres, petits puis plus grands. En effet, c’est en commençant le zéro déchet que nous prenons conscience que c’est facile et que nous aurions finalement dû nous y mettre plus tôt…

Les premiers changements à mettre en place sont ceux qui impacteront le moins votre quotidien : il est très facile de changer les pailles plastiques pour le bambou ou l’acier, les couverts plastiques pour de l’acier (en mettre un jeu dans la voiture pour la restauration rapide occasionnelle). De changer les bouteilles d’eau en plastique pour des bouteilles en verre (en plus, à Laventie, le brasseur est sur place et  vous les dépose à domicile !), les lingettes démaquillantes pour des lingettes en tissu, l’essuie-tout pour un chiffon, le coton-tige pour l’oriculi ou la poire, la serviette en papier pour celle en tissu…. Bref, honorons nos grands-parents, et retrouvons leur pratique raisonnée à la maison.

 

Les changements qui suivront naturellement concerneront les contenants : pourquoi acheter des montagnes de plastique alors que chez moi j’ai des sacs, des boites, des bocaux, que je peux emmener et remplir dans les commerces de ma ville ? Alors avec juste un chouia d’organisation pour ne pas oublier mes contenants (ex : je les remets dans le coffre dès que je les ai vidés à la maison afin de les avoir pour mes prochains achats), je vais pouvoir acheter sans faire de déchets les pâtes, le riz, la semoule, la farine, les céréales, les fruits secs, les légumineuses, les épices, et éviter bon nombres d’emballages, de blisters, de cartons incluant des sachets…

 

Alors là, autant vous dire que vous allez probablement devoir investir dans quelques récipients supplémentaires et sacs à vrac en tissu, mais c’est finalement vite rentabilisé…

Prêt pour la suite... direction les articles du Zéro plastique!